Newsletter :  

SMEAS

Contact Téléchargement Carte Version Mobile Liens

Accueil / Cours d'Eau / Milieux Aquatiques

Milieux Aquatiques

Affluents de la rive gauche de l’Ill,

les cours de l’Ehn, de l’Andlau et de la Scheer développent trois sous-bassins de taille comparable, bien individualisés entre ceux de la Bruche au Nord, du Giessen au Sud et de l’Ill à l’Est.

Cette vaste unité hydrographique d’une superficie totale de 442 km² draine un important réseau hydrographique de plus de 200 km de cours d’eau répartis sur trois entités géographiques différenciées :

Un secteur vosgien à l’amont, occupé par la forêt, représentant environ 20% de la surface du bassin

Une zone de transition représentée par les collines sous-vosgiennes, domaine de prédilection du vignoble (15%)

Un secteur de plaine majoritairement occupé par la culture céréalière couvrant 65% du bassin versant

Contexte territorial

La population du bassin versant totalise environ 100 573 habitants (Selon le recensement en vigueur au 1er janvier 2014 pour les collectivités membres du Syndicat Mixte), répartie dans 52 communes établies majoritairement dans la zone du piémont vosgien et sur les terrasses du Ried de l’Ill. Six communes concentrent  46% de la population : Obernai (11 269 habitants), Erstein (10 726 habitants), Geispolsheim (7 211 habitants), Barr (7 174 habitants), Fegersheim (5 516 habitants) et Rosheim (4 964 habitants).

Contexte hydrologique

L’hydrographie se caractérise également par de nombreux fossés de drainage et de délestage des eaux de crue ; pour ne citer que les plus importants :

- l’alimentation de la Scheer par l’Aubach, via le Saulager,

- la dérivation d’une partie des eaux de la Scheer par le Scheer Neuve vers l’Andlau,

- le canal de décharge de l’Ehn, aussi nommé Schiffbach vers Blaesheim.

Ce qui explique le caractère non permanent de certains cours d’eau (Scheer Neuve, Dachsbach, …), notamment les cours d’eau prenant leur source sur les collines calcaires du piémont.

De plus, on peut noter une très importante et rapide variation du débit de certains cours d’eau, notamment la Schernetz, en fonction des conditions météorologiques et surtout des phénomènes orageux. A l’opposé, ces cours d’eau peuvent également être à sec durant de longues périodes.